top of page
  • Photo du rédacteurJoanie Thibault

Est-ce que l’hypnose fonctionne pour moi?

Avant leur première consultation, les gens se demandent souvent s’ils sont « hypnotisables ». La réponse à cette interrogation réside dans le niveau de suggestibilité de la personne : une personne plus suggestible répond plus facilement aux suggestions hypnotiques.


Des outils développés en recherche nous ont permis de quantifier cette variation individuelle. La suggestibilité suivrait en fait une loi normale.



Environ 10% à 15% de la population auraient un niveau de suggestibilité élevé et 10% à 15% auraient un niveau de suggestibilité faible, la majorité de la population se situant à un niveau modéré. Les méta-analyses suggèrent généralement des bénéfices significatifs chez les personnes ayant un niveau modéré et élevé. L’hypnose serait donc bénéfique pour au moins 85 à 90% de la population.


Certains professionnels sont plus conservateurs et d’autres, plus optimistes quant à l’efficacité de l’hypnose pour les personnes ayant un faible niveau de suggestibilité. Au-delà de la suggestibilité, plusieurs autres facteurs peuvent impacter l’effet observé :


-        La motivation

-        L’implication (ex. pratique régulière de l’autohypnose entre les séances)

-        L’alliance thérapeutique (relation de confiance)

-        Et d’autres facteurs qui sont encore à l’étude


Un certain consensus existe quant à la constance du niveau de suggestibilité dans le temps. En effet, la suggestibilité semblerait se cristalliser à l’adolescence et resterait relativement stable par la suite. Certaines études ont constaté de petites améliorations qui sont toutefois encourageantes! Sans changer la suggestibilité de la personne, il semblerait qu’on peut au moins l’optimiser.


Quel est votre niveau de suggestibilité?


En thérapie, on utilise rarement les gros tests standardisés de la recherche. Par contre, quelques petits exercices peuvent nous offrir un aperçu des facteurs à optimiser, de l’orientation à privilégier pour les séances et du niveau de suggestibilité sous-jacent. Ensuite, avec les expériences et rétroactions du client, on peut s’adapter et assurer un suivi optimal.


La suggestibilité ne se teste donc pas toute seule. Prenez rendez-vous avec un professionnel si ça pique votre curiosité!



Comentários


bottom of page