top of page
  • Photo du rédacteurJoanie Thibault

La ratification hypnotique : quand, comment, pourquoi?

En consultation, il est fréquent de se demander ce qu’est l’hypnose, d’essayer de la définir concrètement en termes d’expérience et de se demander si c’est vraiment ce qu’on a expérimenté. Bien qu’on encourage les gens à observer comment ils se sentent plutôt que s’ils sont en hypnose, l’interrogation reste légitime et on peut y répondre grâce à la ratification hypnotique.


Ratification hypnotique, ratification de la « transe », « hypnotic convincers »… Peu importe l’appellation, le principe est le même : utiliser l’expérience du client pour confirmer et approfondir l’état d’hypnose.


Ces expériences peuvent parfois sembler hors contexte ou se rapprocher davantage de l’hypnose de spectacle, mais elles ont des bénéfices thérapeutiques : en vivant plus concrètement l’effet des suggestions, on confirme que ça fonctionne et donc que l’ensemble des suggestions produit aussi un effet. Ça renforce donc le travail!



Ces expériences peuvent prendre plusieurs formes :

  • Une ratification idéomotrice-idéosensorielle, par exemple une main qui devient lourde, l’autre qui devient légère.

  • Un défi idéomoteur, comme une catalepsie des paupières empêchant d’ouvrir les yeux.

  • Des suggestions de ratification au niveau cognitif (ex. une hallucination sensorielle ou une amnésie sélective).


Certaines expériences de ratification, notamment chez les personnes avec une suggestibilité élevée, peuvent être impressionnantes à vivre et marquantes. Elles soutiennent alors les changements que l’on souhaite observer dans la problématique du client.


Ces expériences peuvent aussi être faites à différents moments :

  • Comme exercice de suggestibilité avant une séance

  • En induction, pour permettre à la personne d’entrer en hypnose

  • Pendant la séance, comme expérience à part entière

  • Pendant la séance, de façon continue, en renforçant à partir de l’expérience observable du client

  • En suggestion post-hypnotique, pour que l’effet soit présent après la séance


Pour ma part…

Personnellement, mes façons préférées d’utiliser la ratification sont :

  • Comme exercice de suggestibilité dans ma première rencontre avec de nouveaux clients (j’aime bien le test des mains collées, un défi idéomoteur)

  • À 1-2 reprises comme expérience ajoutée pendant la séance (généralement de type idéomoteur-idéosensoriel)

  • De façon continue selon l’expérience du client pendant les séances **Il n’y a pas d’échec de ratification, seulement des expériences sur lesquelles on peut bâtir ensemble.


ความคิดเห็น


bottom of page